Web réservé aux majeurs de plus de 18 ans

Graines de cannabis

Journaux et Suivis de Culture - Page 2

Dans journaux et Suivis de Culture, l’équipe de Philosopher Seeds apportera toute l’information nécessaire afin d’obtenir le maximum de résultat de vos variétés de cannabis, en réalisant des suivis de culture spécifiques pour chacune d’entre elles. Vous pourrez connaître les différentes méthodes de culture de marijuana et les techniques qui s’adapteront le mieux aux variétés de notre banque de graines.

Après avoir pris soin de nos plantes pendant plusieurs mois, arrive enfin le moment de la récolte. Quelle que soit la variété de cannabis vous cultivées, vous souhaiterez probablement la sécher avant de la consommer. Bien que cela puisse paraitre être une phase peu importante (le plus difficile est passé !), un bon séchage des plantes est fondamental pour profiter de la meilleure qualité possible, tout comme à l’inverse, un séchage inadéquat peut ruiner nos efforts … et notre récolte !

Dans notre article sécher et affiner la marijuana nous vous donnions déjà les bases pour réaliser un séchage parfait des plantes. Dans ce nouvel article, nous allons nous concentrer sur les erreurs les plus fréquentes au moment de sécher nos précieuses têtes, erreurs qui comme nous l’avons dit, peuvent mettre en péril les fleurs dont nous nous occupons depuis des mois. Voyons quelles sont les erreurs typiques lors du séchage de la marijuana.

Les plantes sont généralement suspendues durant le processus de séchage

Les plantes sont généralement suspendues durant le processus de séchage

Lire d'avantage...

Des trois phases qui composent le développement d’une plante de marijuana à partir d’une graine – germination, croissance et floraison -, la seconde étape, la croissance végétative, pourrait paraitre la moins délicate ou moins importante. Grosse erreur, car chaque phase fait partie d’un même processus et toute irrégularité ou inattention dans la culture durant l’une d’entre elles se répercutera sur tout le reste du processus de développement de la plante. C’est pourquoi, la phase végétative ou de croissance de la marijuana, est tout aussi importante que la germination ou la floraison.

Nous appelons phase de croissance ou végétative, la période de développement de la plante qui va de la graine germée au début de floraison de la plante. Lors de cette phase, la plante fait une croissance exponentielle ; plus il y a de masse végétale, de branches et de feuilles qui se développent, plus la croissance est accélérée, générant à la fois plus de feuilles et plus de branches.

Différentes variétés de plantes de marijuana en première étape de la phase de croissance

Différentes variétés de plantes de marijuana en première étape de la phase de croissance

Lire d'avantage...

Comment faire germer des graines de marijuana?

Si la germination des graines de cannabis est un processus relativement simple et rapide, il convient de prendre en compte une série de facteurs importants pour obtenir un taux de germination le plus haut possible. De plus, faire germer les graines le plus rapidement possible nous intéresse également, mais surtout, sans aucun problème, comme par exemple une infection fongique ou un indice de germination trop bas.

Dans notre article sur comment faire germer des graines de marijuana nous vous expliquions déjà pas à pas ce que vous devez faire pour obtenir une germination fructueuse. Aujourd’hui, nous vous proposons de connaitre les principales erreurs commises durant ce processus, erreurs qui, comme nous le verrons, peuvent être résolues très facilement. Nous verrons ensuite pourquoi de nombreux cultivateurs échouent au moment de faire germer leurs graines, une bonne manière d’apprendre ce que nous ne devons pas faire si nous voulons profiter de nos graines au maximum.

Graine de cannabis en cours de germination

Graine de cannabis en cours de germination

Lire d'avantage...

Pour réussir avec succès une culture d’intérieur, vous devez disposer d’une série d’éléments. Dans cet article, nous vous offrons une brève liste des appareils qui ne peuvent pas manquer dans une culture intérieure de marijuana, vous épargnant ainsi des erreurs et surtout vous évitant de mettre en danger la récolte.

Extracteur/Intracteur

Renouveler l’air de notre culture intérieure est très important pour une bonne croissance des plantes et un rendement optimal. Nos plantes consomment du CO2 durant la journée et de l’O2 durant la nuit. Si nous ne ventilons pas correctement, les plantes ne pourront pas effectuer dûment leurs fonctions principales, car il leur manquera du CO2 durant la journée (période au cours de laquelle elles libèrent de l’O2) et de l’oxygène durant la nuit (lorsqu’elles libèrent du CO2).

Le changement d’air nous aidera également à contrôler la température, c’est pourquoi la ventilation est un facteur essentiel à prendre en compte. Sur notre blog, vous trouverez de plus amples informations sur le CO2 dans la culture de marijuana, qui éclaireront les doutes que vous pouvez avoir à ce sujet.

Intraction et extraction d’air

Intraction et extraction d’air

Lire d'avantage...

Au cours des dernières années, les concentrés de cannabis ont vu leur popularité s’étendre au monde entier, particulièrement en Amérique et en Europe. La grande qualité qu’offrent les techniques modernes d’extraction, ainsi que l’apparition de nombreuses variétés de marijuana spécialement sélectionnées dans ce but, ont conduit à une forte augmentation des utilisations d’extraits, tant de la part des utilisateurs médicinaux que récréatifs. Mais d’où viennent les concentrés de résine ? Quels ont été les premiers à se faire connaitre ? Quelle a été l’évolution des différentes techniques qui ont fini par apparaitre ?

Les extractions de résine de cannabis ont été utilisées durant des siècles, tant au niveau médicinal que ludique ou récréatif. Il n’existe pas de source fiable établissant clairement où et quand a été réalisé le premier concentré de marijuana, mais comme nous le verrons par la suite, nous avons un certain nombre de témoignages qui nous permettent de cibler l’origine de ce produit, qui sans doute provient du Moyen Orient ou d’Asie Centrale, avec une histoire datant de plus de 1000 ans.

Nous vous invitons à nous accompagner dans un passionnant voyage qui nous mènera en Perse du X siècle jusqu’à aujourd’hui, et dans lequel nous verrons l’évolution des différentes techniques et produits obtenus à partir d’une même matière première, notre chère plante de cannabis.

Les contreforts de l’Hindou Kouch sont des zones traditionnellement productrices de haschisch (Photo : USAID)

Les contreforts de l’Hindou Kouch sont des zones traditionnellement productrices de haschisch (Photo : USAID)

Lire d'avantage...

A cette période de l’année, lorsque l’été pointe le bout de son nez et que la chaleur est plus que présente, il est nécessaire de commencer à prendre une série de mesures préventives afin d’éviter l’apparition de parasites dans les plantes de cannabis, en particulier si elles n’ont pas été prises durant le reste de l’année, quelle que soit la variété de marijuana cultivée. La culture d’intérieur à cette époque est souvent accompagnée d’une série de ravageurs, qui reviennent de manière cyclique été après été, principalement dû aux hautes températures et au degré d’humidité ambiant. Ainsi, araignées rouges, trips et mouches blanches apparaissent durant cette période avec une grande facilité, il sera donc recommandable de commencer un programme de prévention contre ces parasites dans nos cultures et de nous assurer que nos plantes puissent se développer au maximum de leur potentiel.

D’autre part, dans le cas de culture d’extérieur ou en serre, c’est aussi un excellent moment pour réaliser ce type de traitements. Nous commencerons ainsi un programme de prévention qui nous assure que les plantes se développent en totale plénitude durant les semaines précédant le début de floraison. En effet, les plantes doivent commencer leur développement, complètement libres de parasites ou de maladies, si nous souhaitons obtenir la qualité maximale et le meilleur rendement possible.

Culture d’essai de Nepal Gum OG libre de parasites

Culture d’essai de Nepal Gum OG libre de parasites

Lire d'avantage...

Sans aucun doute, l’un des grands avantages de la culture de marijuana d’intérieur est la possibilité qu’offrent les différents systèmes pour éliminer l’odeur que dégagent les plantes, qui devient réellement intense durant leur floraison. Pour beaucoup d’amateurs de cette plante, la culture d’intérieur est l’unique option envisageable car il est ainsi possible d’éliminer l’odeur des plantes, qui rapidement, trahit son emplacement – aussi bien aux voisins, qu’aux voleurs ou encore aux forces de l’ordre – dans les cas de cultures en extérieur.

Par la suite nous ferons un bref rappel des méthodes les plus utilisées lors des cultures d’intérieur, afin d’éliminer l’odeur des plantes de marijuana. Comme vous le verrez, il existe un bon nombre de possibilités, certaines plus efficaces que d’autres. Cependant, en utilisant un système anti-odeur adapté, vous pourrez vous débarrasser complètement de l’odeur intense de vos plantes, chose indispensable pour éviter les contretemps liés à des tiers, qui pourraient vous conduire à des affaires graves tels que des vols ou des plaintes. Rappelez-vous toujours qu’une culture d’intérieur ne doit jamais avoir de fuite de lumière ou d’odeur vers l’extérieur, car ce sont les principaux indices qui peuvent vous conduire plus tard à des investigations (en plus du dérangement et des conséquences qui en résultent !).

Black Bomb avec l’indispensable utilisation des systèmes anti-odeur

Black Bomb avec l’indispensable utilisation des systèmes anti-odeur

Lire d'avantage...

Chez Philosopher Seeds nous sommes ravis de l’accueil qu’a reçu l’une des variétés que nous avons récemment incorporée à notre catalogue, plus précisément à notre Golo Line : Lemon OG Candy. Il est très réconfortant de voir tout le travail et les moyens investis dans ce nouvel hybride porter leurs fruits, en ayant réussi à créer l’une des meilleures plantes que vous pouvez trouver dans notre collection, et qui, nous en sommes certains, nous donnera à tous beaucoup de plaisirs.

Hybride entre une Haze exceptionnelle et une propre sélection de la populaire et célèbre Super Lemon OG, la Lemon OG Candy présente les traits les plus intéressants de ses parents dans un mélange explosif de saveur, d’arôme et à l’effet stimulant et cérébral. Comme nous allons le voir, ses caractéristiques la rendent idéale pour tous ceux qui recherchent une Haze de qualité, riche en nuances et facile à cultiver, sans complications ni longues périodes de floraison.

Impressionnante production de résine de Lemon OG Candy

Impressionnante production de résine de Lemon OG Candy

Lire d'avantage...

L’éclairage est un élément crucial permettant de réussir avec succès une culture d’intérieur. Grâce à lui, nous pouvons définir les heures de lumière journalières et les heures d’obscurité pour nos plantes, soit la photopériode. Elle nous permet de choisir entre l’étape de croissance ou l’étape de floraison. De plus, en appliquant une lumière avec le spectre et la puissance (lumens) adéquates pour chaque phase, nous obtiendrons une croissance optimale de nos boutures ou graines de cannabis, ainsi qu’une floraison généreuse et exubérante.

Dans cet article, nous souhaitons vous inviter dans une des salles de culture de Philosopher Seeds afin de vous en dire plus sur ce facteur d’une grande importance, et sur les types de lumière les plus souvent utilisés en culture intérieure, mais aussi, la manière d’utiliser votre équipement d’éclairage permettant d’obtenir le rendement maximum de vos plantes.

Plantes en différents états de croissance avec divers types de lumière

Plantes en différents états de croissance avec divers types de lumière

Lire d'avantage...

Bien trop souvent oubliée, la température de l’eau d’arrosage (si nous utilisons des engrais solides) ou une solution nutritive (si nous utilisons des fertilisants liquides) représente un facteur d’une importance capitale pour permettre aux plantes de développer correctement des racines, et d’effectuer une croissance et une floraison adéquates, plus encore si nous parlons de cultures hydroponiques ou aéroponiques. Certains cultivateurs novices ne tiennent pas compte de ce critère et ne se préoccupent pas de la température de l’eau avec laquelle ils arrosent leurs plantes, ce qui se traduit souvent par des problèmes mal diagnostiqués, ce qui aggrave encore plus la situation. Des plantes qui s’enracinent mal, avec une croissance trop lente, des carences en nutriments, ainsi qu’une faible floraison, peuvent être les symptômes d’une température d’eau d’arrosage inadéquate.

Si nous avons la chance de pouvoir utiliser l’eau du robinet pour arroser nos boutures ou graines de marijuana, nous devons toujours prendre en compte la différence de température à sa sortie du robinet, en hiver et en été, de même si nous utilisons des tuyaux en cultures d’extérieur. En hiver, l’eau des tuyaux peut geler (la plomberie également dans les cas les plus extrêmes) durant les heures les plus fraiches de la journée, et l’eau qui en ressort durant les heures les plus chaudes de la journée n’a pas atteint la température adéquate permettant d’arroser nos plantes. Par contre, en été, l’eau du robinet est plus chaude qu’en hiver, à une température appropriée dans beaucoup de cas. Nous verrons plus tard quels sont les problèmes dus à une température trop haute ou trop basse, et quelle est la fourchette de température d’arrosage que nous devrions utiliser.

cCette fleur ne se développe pas correctement à cause d’un excès de froid

Cette fleur ne se développe pas correctement à cause d’un excès de froid

Lire d'avantage...
  • Dinafem
  • Barney's Farm
  • Dutch Passion
  • Sensi Seeds
  • Sweet Seeds