Web réservé aux majeurs de plus de 18 ans

Graines de cannabis

La croissance du Cannabis (Phase vegetative)

Des trois phases qui composent le développement d’une plante de marijuana à partir d’une graine – germination, croissance et floraison -, la seconde étape, la croissance végétative, pourrait paraitre la moins délicate ou moins importante. Grosse erreur, car chaque phase fait partie d’un même processus et toute irrégularité ou inattention dans la culture durant l’une d’entre elles se répercutera sur tout le reste du processus de développement de la plante. C’est pourquoi, la phase végétative ou de croissance de la marijuana, est tout aussi importante que la germination ou la floraison.

Nous appelons phase de croissance ou végétative, la période de développement de la plante qui va de la graine germée au début de floraison de la plante. Lors de cette phase, la plante fait une croissance exponentielle ; plus il y a de masse végétale, de branches et de feuilles qui se développent, plus la croissance est accélérée, générant à la fois plus de feuilles et plus de branches.

Différentes variétés de plantes de marijuana en première étape de la phase de croissance

Différentes variétés de plantes de marijuana en première étape de la phase de croissance

Les facteurs qui influent sur la phase végétative de la plante de marijuana sont divers. Il n’y a pas de doute que l’avenir de nos plantes dépend de la connaissance que nous avons de ces facteurs, et de la manière dont nous les gérons. Cela aura une conséquence directe sur la récolte de nos plantes.

Culture intérieure / Culture extérieure

La différence entre la phase de croissance de la marijuana d’une culture en extérieur ou d’une culture en intérieur, est simplement la source de lumière : naturelle en extérieur (le soleil), artificielle en intérieur (ampoules HM, LEC, Fluorescentes et CFL ou systèmes LED).

En culture extérieure nous sommes régis par la saisonnalité, attendant de cultiver durant l’époque de l’année aux meilleures conditions favorables de photopériode et de température. C’est pourquoi les facteurs lumineux et de température perdent leurs intérêts en culture extérieure car nous ne pouvons pas faire grand chose pour les contrôler, et si nous le faisons, cela sera de manière très indirecte. Ainsi, et pour éviter tous problèmes, en extérieur en général, une culture à l’année peut être réalisée dans l’hémisphère nord entre avril et octobre, et dans l’hémisphère sud en septembre et mai, approximativement.

Il reste alors simplement à se concentrer sur les facteurs tels que le milieu de culture, l’arrosage et les nutriments, facteurs qui agissent de la même manière que dans une culture d’intérieur. Cela étant, nous définirons ces points plus tard et les explications nous serviront pour les deux types de cultures, toujours avec les spécifications nécessaires.

Le développement de la plante de marijuana en phase de croissance est exponentiel, plus il y a de masse végétale plus la croissance est accélérée

Le développement de la plante de marijuana en phase de croissance est exponentiel, plus il y a de masse végétale plus la croissance est accélérée

Nous pouvons souligner le fait que dans la culture extérieure, la phase de croissance se prolonge considérablement par rapport à la culture d’intérieur, sans altérer la photopériode des plantes. Pour les variétés plus précoces, en commençant la culture au printemps, la phase de croissance peut durer 3-4 mois, alors que celle des variétés plus lentes peut se prolonger jusqu’a 5-6 mois.

La culture intérieure est un autre monde, car toutes les variables entrent en jeu et nous pouvons réussir à “manipuler” certains processus naturels de la plante, comme l’accélération de son développement, ou obtenir de meilleurs résultats de saveur, d’effet et de production. Pour atteindre ces améliorations, un bon développement de la phase de croissance est nécessaire.

La phase végétative de la plante de marijuana dans une culture d’intérieur sera toujours plus courte qu’en extérieur, bien que cela puisse varier en fonction de la variété, du type de plante que nous cultivons, et de la façon dont nous la cultivons. Cultiver une variété autoflorissante, où la période de croissance dure 2-4 semaines, sera différent que de cultiver des graines féminisées pour lesquelles cette période peut durer 4 à 8 semaines en fonction de la variété et de tous les facteurs.

Milieu de culture

Le milieu de culture que nous utilisons influera également sur la durée de la phase de croissance. Si nous utilisons de la terre comme milieu de culture, la période de croissance sera un peu plus longue, bien que ce soit par ailleurs le milieu de culture le plus facile à contrôler, idéal pour les cultivateurs novices. Avec un substrat composé riche en nutriments ou avec un bon mélange d’engrais solide en terre, les besoins nutritifs de la plante peuvent parfaitement être couverts durant toute la phase de croissance.

Dans les cultures en fibre coco, la période de croissance est généralement plus courte, surtout parce que lors de la première étape de la phase de croissance, ce type de culture est très explosif, grâce à la fibre de coco qui apporte une très bonne oxygénation aux racines, améliorant considérablement la croissance du système radiculaire de la plante. Ce milieu de culture est plus exigeant avec les cultivateurs, particulièrement dans le contrôle de l’arrosage et de l’application des nutriments (ajustement du pH et de l’EC, de la température et de l’oxygénation de la solution nutritive, etc).

Culture intérieure de marijuana en pots géotextiles en pleine phase végétative

Culture intérieure de marijuana en pots géotextiles en pleine phase végétative

Pour finir, si nous utilisons des systèmes de culture hydroponiques, nous verrons que ce sont les plus intensifs ; dans ce type de culture, la phase de croissance s’accélère plus, car l’oxygénation des racines est plus riche que lors de cultures avec fibre, et la nutrition est généralement plus intensive que dans les deux milieux de cultures vus précédemment. Très certainement, c’est un système réservé à des cultivateurs plus expérimentés compte tenu de la complexité de ce système de culture.

Paramètres de culture en phase de croissance de la marijuana

Lumière

La photopériode, lors de la phase végétative ou de croissance de la plante, est la plus longue en termes d’heures journalières de lumière de toute la culture de cannabis. Il est conseillé d’appliquer une photopériode de 18 heures de lumière et de 6 heures d’obscurité par jour, qui peut être réglée facilement à l’aide d’un programmateur.

Les heures de lumière tout comme les heures d’obscurité ont leur importance. Durant les heures de lumière la plante réalise la photosynthèse: la plante absorbe la lumière grâce à la chlorophylle et la transforme l’énergie lumineuse en énergie chimique, ou, ce qui veut dire la même chose, elle transforme l’énergie inorganique en énergie organique.

A l’inverse, durant les heures d’obscurité, la plante réalise uniquement la respiration cellulaire, la prise d’oxygène et la libération du dioxyde de carbone, chose fondamentale pour le métabolisme des cellules végétales. L’équilibre entre ces deux processus est essentiel pour le bon développement de la plante.

En ce qui concerne le type ou la qualité de lumière pour la phase de croissance, il existe plusieurs options. Nous pouvons utiliser des lampes de culture aux halogénures métalliques de 250, 400 et 600W, des ampoules CFL à basse consommation, des lampes mixtes, des panneaux LED, les nouvelles ampoules LEC ou CHM, etc. Si nous ne sommes pas pressés de faire avancer le processus de croissance, l’idéal est d’utiliser des lampes à basse consommation CFL de 250W, qui sont des lampes de lumière blanche et froide, qui ne produisent pas de chaleur et réduise considérablement la note d’électricité. Il en serait de même avec les tubes fluorescents, très populaires pour enraciner les boutures ou conserver les plantes mères.

En culture intérieure de marijuana, il est recommandé d’appliquer une photopériode de 18 h lumière/6 h obscurité pour la phase de croissance

En culture intérieure de marijuana, il est recommandé d’appliquer une photopériode de 18 h lumière/6 h obscurité pour la phase de croissance

Si au contraire nous sommes pressés de cultiver et que nous voulons effectuer la phase de croissance tout de suite, nous utiliserons des ampoules HM de lumière blanche avec une puissance de 400W – 600W. Ces ampoules – qui nécessitent un ballaste électrique pour fonctionner – accélèrent le processus de croissance mais produisent plus de chaleur, chose qui peut bien se passer si la culture se situe dans un lieu froid, mais qui peut s’avérer fatale si la température de la pièce est déjà élevée. C’est pourquoi l’un des types de lumière s’utilise en hiver et l’autre en été.

Il existe l’option des ampoules HPS mixtes, de 400W – 600W également, qui, tout comme les ampoules HM, ont besoin un ballaste électrique pour fonctionner, et qui s’avèrent très pratiques et très populaires pour les cultivateurs du monde entier. Les ampoules HPS mixtes combinent les spectres nécessaires pour la croissance et la floraison des plantes de marijuana; grâce à elles, il ne sera pas nécessaire de changer d’ampoule au moment du passage en floraison, mais il suffira simplement de changer la fréquence horaire du programmateur pour une photopériode de 12h de lumière et 12h d’obscurité.

Nous garderons bien en tête que plus il y a de puissance lumineuse, plus nous accélèrerons le processus de croissance, bien que nous produirons également plus de chaleur. En tenant compte du fait que la température est un facteur crucial, il nous faudra toujours maintenir des températures entre 22 et 26 degrés centigrades avec lumière, et entre 18 et 22 degrés en obscurité. Nous obtiendrons ces niveaux de températures avec un bon équipement de ventilation et d’extraction, et en utilisant des chauffages ou air conditionné en cas de besoin.

 Le niveau de température pour la culture en intérieur de marijuana se situe entre 18 et 26 degrés centigrades

Le niveau de température pour la culture en intérieur de marijuana se situe entre 18 et 26 degrés centigrades

Ainsi, le système lumineux doit toujours être accompagné d’un bon équipement d’extraction et de ventilation respectant les dimensions de l’habitacle de culture, la puissance, et le type de luminaire que nous utilisons. Si l’environnement de culture est très sec, nous pouvons aussi avoir besoin d’un humidificateur; en phase de croissance, des valeurs d’humidité relative d’environ 60% à 70% sont recommandées. En cas de pièces froides, un petit radiateur peut nous aider à stabiliser la température. Utiliser un chauffage d’air n’est pas recommandable car il expulse de l’air chaud et peut sécher un peu trop l’environnement de culture.

Arrosage

L’arrosage durant la phase de croissance suit le rythme exponentiel de cette période de développement de la plante. Nous pouvons observer sans problèmes l’évolution de la quantité et de la fréquence d’arrosage qu’exigent les plantes à mesure qu’elles grandissent et que les semaines passent. Il est très important d’être attentif à cette croissante demande hydrique, particulièrement dans les cultures en fibre coco. La température idéale de l’eau d’arrosage doit se situer aux alentours des 22 degrés. Un bon ajustement de la température et de l’humidité environnementale de l’armoire de culture nous aidera à maintenir un substrat humide et moelleux.

Contrôler le pH (coefficient qui indique l’acidité ou l’alcalinité de l’eau) et l’EC (électro-conductivité ou niveau des sels dissous) de l’eau d’arrosage est un facteur à prendre en compte car la bonne assimilation des nutriments par la plante dépend d’eux. Le pH recommandé de l’eau d’arrosage pour une culture de marijuana en terre se situe entre 6 et 6,8. L’EC de l’eau doit tourner aux alentours de 0,4-1,2 Mili Siemens (en fonction du type de terre utilisée et de la quantité d’engrais qu’elle contient). En coco et en hydroponie, nous utiliserons un pH plus bas, environ 5,5-6 et une EC un peu plus haute, entre 1,4 et 1,6.

Armoire complète de culture intérieure de marijuana avec source de chaleur et humidificateur

Armoire complète de culture intérieure de marijuana avec source de chaleur et humidificateur

Nutriments

Autre facteur décisif lors de la phase de croissance : les nutriments. S’ouvre alors un grand éventail d’options, telle que la grande quantité de produits nutritionnels et de stimulateurs pour culture de marijuana qui existent sur le marché. Pendant la phase végétative, l’azote (N) principalement et le potassium (K) sont les éléments les plus consommés par la plante.

Une option très pratique et sûre est d’opter pour l’un des nombreux substrats engraissés que l’on trouve en vente aujourd’hui. Il s’agit de produits très complets et avec la quantité suffisante de nutriments permettant de couvrir les besoins des plantes durant trois semaines ou un mois, temps qui, dans beaucoup de cas, couvrira toute la durée de la phase végétative. Il est très conseillé (surtout durant la première étape de la phase de croissance) d’appliquer un stimulateur de racines mélangé à l’eau d’arrosage, ce qui donnera une bonne impulsion au développement racinaire de la plante, accélérant l‘avancement de la culture.

Nous devons prêter une grande attention aux excès de fertilisation car nous risquons de saturer la plante par accumulation des sels de mêmes fertilisants et empêcher la plante d’assimiler correctement les nutriments. Une des carences les plus fréquentes est celle de l’azote, facilement détectable car les feuilles les plus vieilles (de la partie basse de la plante) deviennent jaune. Le calcium (Ca) et le magnésium (Mg) sont aussi des éléments importants qui ne doivent jamais manquer ; une carence de l’un d’entre eux se répercute sur les feuilles et les jeunes pousses, qui naissent alors déformées et avec des tâches jaunes.

Résumé des facteurs principaux de culture durant la phase végétative de la marihuana

  • En culture extérieure, et compte tenu de sa temporalité, la phase de croissance peut durer de 3 à 6 mois selon la variété.
  • En culture intérieure nous contrôlons les facteurs tels que la photopériode, nous pouvons donc “manipuler” les processus naturels de la plante et obtenir une accélération de son développement.
  • La phase végétative d’une plante de marijuana cultivée en intérieur peut durer de 2 à 4 semaines (autoflorissantes) et de 4 à 8 semaines (féminisées), en fonction de la variété.
  • Le milieu de culture influe aussi sur la durée de la phase de croissance de la plante : terre (moins intensive), fibre de coco (intensité moyenne), hydroponie (plus intensive et complète).
  • La photopériode pendant la phase végétative ou de croissance de la marijuana en culture d’intérieur est la plus longue concernant la lumière, il est conseillé d’appliquer 18 heures de lumière et 6 d’obscurité.
  • Types de lampe pour la phase de croissance: Ampoules base consommation CFL de 250W (croissance plus lente), ampoules HM 400W – 600W (croissance explosive), ampoules mixtes HPS 400W – 600W et ampoules LEC/CHM 315W (croissance explosive + polyvalence).
  • Niveaux de température et d’humidité pour la phase de croissance de marijuana : Température de 18 à 26 degrés centigrades. Humidité relative de 60% a 70%.
  • La demande en eau d’arrosage croit avec le développement de la plante, ainsi nous prêterons toujours attention aux besoins d’arrosage. La température idéale de l’eau d’arrosage est de 22 degrés.
  • Contrôle de la qualité de l’eau d’arrosage: le pH recommandé de l’eau pour une culture de marijuana en terre se situe entre 6 et 6,8. L’EC de l’eau doit tourner aux alentours des 0,4-1,2 mili Siemens.
  • Pendant la phase végétative la plante de marijuana, l’azote (N) principalement et le potassium (K) sont les éléments les plus consommés par la plante.
  • Un substrat composé riche en nutriments ou un bon mélange d’engrais solides en terre peut couvrir parfaitement la nutrition de la plante durant toute la phase de croissance.

Nous espérons que cet article vous aidera à obtenir une meilleure croissance de vos cultures. Sans aucun doute possible, pour obtenir une floraison explosive et le meilleur rendement possible, une croissance correcte est fondamentale !

Bonnes cultures !




Commentaires et questions sur La croissance du Cannabis (Phase vegetative)

  • T

    Comment reussir à obtenir un saveur at surtout une bonne odeur..?? Merçi

  • Kubiakfrappe

    Salut T écoute pour la savoir rince bien déjà pendant minimum 1 semaine après pour le reste cela dépend de ton type de culture les plus nobles défenseurs du naturelle diront en terre et en anglais organique moins hardcore et d’autre le côté plus chimique et costaud dans l’effet d’une bonne hydro mais le tout et dans le curling
    Il s’agit de laisser maturer ta récolte en bocaux et ainsi transformé le maximum de sucre (chlorophylle)en cannabinoide en laissant le temps de 1mois a pour certains des mois voir plus tout comme un bon vin en veillant au contrôle de ton hygrométrie genre boîte à cigare pour la maturation longue sinon 1 mois de bocal ouvert de fois 10 min par jour sera déjà une bonne base.

    Sinon bon topic !!!tout y est

    • Jerome López

      Bonjour Kubiakfrappe,

      Je conseille davantage un rinçage d’une dizaine de jours au minimum. L’important est de récolter la plante quand la majorité des feuilles deviennent jaunes.
      L’herbe cultivée en minéral ne possède pas des effets plus forts, les cannabinoides ne se développeront pas plus avec un engrais chimique. Les terpènes sont par contre beaucoup plus présent sur une plante cultivé de façon organique, ce qui explique la richesse organoleptique des récolte bio.
      Durant le séchage les sucres ne se changent pas en cannaboïdes. Les cannabinoides sont présents durant le développement de la plante en floraison.Le curring n’en reste pas moins une étape cruciale.

      A bientôt

  • Deborah Kudzman

    Ça serait quoi les termes en français pour les 3 phases: Grow, Micro, Bloom?

    Merci!

    • Jerome López

      Bonjour Deborah,

      La plante de cannabis ne connait que deux phases, la croissance et la floraison.

      A bientôt

  • Solange

    on ne parle pas d’etiollement de la plante… il serait important d’en parler ici car il s’agit d’un problème majeure dans la suite de la croissance.
    J’ai plusieurs variétées en végétatif et ceux ci varie de hauteur.

    merci!

    • Jerome López

      Bonjour Solange,

      L’étiolement est le signe d’un manque de lumière, d’une lampe trop éloignée. Il s’agit d’un problème de culture qu’il faut éviter.

      A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Dinafem
  • Barney's Farm
  • Dutch Passion
  • Sensi Seeds
  • Sweet Seeds