Web réservé aux majeurs de plus de 18 ans

Graines de cannabis

Mutations génétiques du cannabis

La culture de cannabis en extérieur ou en intérieur représente toujours une expérience émouvante, spécialement lorsqu’il s’agit de la première culture, un premier contact qui ouvre de nombreuses possibilités durant lesquelles tout peut arriver et où se mélange les désirs, les doutes et le travail.

Le futur cultivateur commence en général en lisant, beaucoup, pour s’assurer de bien comprendre tous les aspects avant de se mettre au travail, ou au moins, afin de posséder les notions de bases. Ce qui apporte une grande doses d’énergie et la sensation de dominer au maximum «l’art de la culture du cannabis».

Culture de cannabis Philosopher Seeds

Culture de cannabis Philosopher Seeds


Malgré tout, le cannabis offre toujours la possibilité d’apprendre de nouvelles choses , mais également d’observer d’incroyables curiosités, et c’est grâce à cela que cette plante est appréciée, cultivée et étudiée par de nombreuse personne à travers le monde.

Dans cet article, nous vous parlerons des mutations génétiques les plus incroyables qui puissent apparaitre sur les plantes de cannabis, afin de ne pas les confondre avec des erreurs de cultures et pour que vous puissiez les montrer à vos amis pour les surprendre en même temps que vous partagerez un bon pétard.

Cannabis avec des fleurs à l’aspect fibreuses («Stringy»)

Stringy - MamaMarihuana (Foro Arcuma)

Cannabis Stringy – MamaMarihuana (Arcuma)

Cette mutation est l’une des plus communes, en effet elle se retrouve entre autres sur une sativa légendaire, la Dr Grinspoon, qui se démarque par la création de calices complètement séparés les uns des autres et réparti tout au long des branches, comme s’il s’agissait de baies.

Cela est relativement fréquent sur des génétiques de cannabis landrace sativa originaire du Sud-est de l’Asie ou d’Amérique du Sud.

Les plantes avec cette mutation prennent beaucoup de temps pour murir, sont moins productives, difficiles à récolter et offre un fort pourcentage d’hermaphrodisme, mais leurs caractéristiques aromatiques et psychoactives uniques sont une récompense à la hauteur de l’effort fourni.

Cannabis Polyploïde ou «atteint de gigantisme»

Polyploïde

Polyploïde

Le cannabis est une plante diploïde, c’est-à-dire, qu’elle reçoit la moitié de ses informations génétiques du père et l’autre moitié de la mère, mais dans le cas d’une plante polyploïde cette information est dupliquée, la plante possède donc le double de chaînons d’ADN ou parfois plus.

Le résultat de cette mutation se remarque par des têtes énormes à la structure répétitive et à l’aspect vraiment spécial, avec beaucoup plus de feuilles, de calices et de pistils.

Certains cultivateurs pense que ce type de mutation augmentent significativement le rendement et la puissance de la récolte de cannabis, mais il n’existe pas de littérature spécialisée pour le confirmer, on restera donc avec le fait que cela offre un aspect très particulier à la plante.

Cannabis Polyploïde - Oldbootz (ICMag)

Cannabis Polyploïde – Oldbootz (ICMag)

Fleurs secondaires sur les feuilles

Voici une autre mutation curieuse, parfois certaines plantes développent de petites têtes secondaires collées sur les feuilles, à la naissance des folioles, en plus des branches basses de la plante et au niveau de la naissance des branches secondaires.

Cela est très plaisant visuellement, et donne l’impression d’augmenter le rendement de la récolte, mais en fait il est préférable de retirer les restes des petites «têtes suceuses», elles enlèveront en effet de la nutrition aux fleurs principales, ce qui diminuera le volume final, en suivant la même logique utilisée pour le reste des techniques de tailles pour le cannabis.

Tête naissante sur une feuille – BinaryGrow (Arcuma)

Tête naissante sur une feuille – BinaryGrow (Arcuma)

Filotaxis verticale

Se nom tant recherché est en relation avec une mutation aussi simple à comprendre que spectaculaire à observer.

«Filotaxis» est le terme botanique pour se référer à la façon dont sont placées les feuilles sur les troncs, de quelle forme et avec quelle symétrie.

«Filotaxis Verticale» signifie que pour chaque nœud du tronc principal 3 feuilles/branches satellites sortiront, à la place des deux habituelles sur les variétés de cannabis de Philosopher Seeds et du reste des banques de graines.

C’est-à-dire, qu’à la place d’obtenir des plantes avec deux feuilles par nœud, une de chaque côté, nous obtiendrons des plantes avec 3 feuilles permettant ainsi d’obtenir des nœuds beaucoup plus compactes et denses, pour des plantes plus arbustives et rondes.

Cela peut produire des récoltes plus abondantes, mais cela augmente également fortement la probabilité qu’il s’agisse de plante mâle si nous plantons des graines régulières. De plus, cette caractéristiques ne peut pas se transmettre lors des croisements, donc si vous avez la chance de cultiver une plante femelle avec 3 feuilles par étages, profitez-en!

Filotaxis Verticale – Cannabisguru (Arcuma)

Filotaxis Verticale – Cannabisguru (Arcuma)

ABC, Australian Bastard Cannabis

ABC (originairement Cannabis Australis ou Bindi Buds) est un phénotype de cannabis découvert dans les années 70, en Australie, dans les faubourgs de la ville de Sidney, avec un aspect aussi bizarre que particulier, la plante ne ressemble pas à du cannabis, ce qui a fait penser à des cultivateurs qu’il s’agissait d’une nouvelle sous-famille du cannabis.

Cette génétique se développe avec un aspect similaire à celle d’un buisson avec de très petites feuilles, brillantes, arrondies et avec les bords lisses, ne dépassant pas les 5cm de longueur.

Dans sa forme landrace, elle est peu productive et offre de très faible niveaux de cannabinoïdes, même si, grâce à cette morphologie, elle se démarque en proposant une excellente résistance au froid et aux champignons pathogènes comme le Botrytis.

Certains cultivateurs et breeders ont essayé d’explorer cette caractéristique en réalisant des croisements et des sélections, mais aucun n’a pu réussir à se faire un nom sur le marché commercial.

ABC - ILoveIt (ICMag)

ABC – ILoveIt (ICMag)

Cannabis avec un aspect de vigne

Ont dit que, lors d’expérimentations avec l’Australian Bastard Cannabis, un phénotype avec une croissance extrêmement anormale a été découvert, les branches se développaient en s’enroulant entre elles, de façon similaire au développement de la vigne ou du houblon.

Il s’agissait cependant d’une mutation totalement anecdotique, étant donné qu’elle n’apporte aucun avantage et qu’aucun travail n’a été fait sur cette mutation.

Cannabis «DuckFoot» ou «Pied de canard»

Dans ce cas, nous parlons d’une mutation du cannabis qui permet à la plante de développer des feuilles avec des folioles collées, sans séparation entre elles, ce qui rappellera la membrane interdigital des canards.

D’ailleurs, les feuilles changent tellement par rapport aux autres génétiques de cannabis qu’elles sont parfaites pour les cultivateurs qui ont besoin du maximum de discrétion possible, les plantes ne ressembleront et ne sentiront pas comme le cannabis. C’est-à-dire, que si vous êtes un amoureux des odeurs sucrés et intenses, comme celles du cannabis Fruity Jack ou de Lemon OG Candy, ce type de plante ne sera pas pour vous.

Cannabis DucksFoot - Big Sky (ICMag)

Cannabis DucksFoot – Big Sky (ICMag)

Cette mutation dépend d’un gène excessif, et se trouve sur les plantes Sativa dominantes, de façon que si nous en obtenons une nous pourrons la maintenir dans notre armoire de génétique et travailler avec elle, comme l’a fait le breeder australien Wally Duck, le cultivateur qui l’a découvert.

D’ailleurs, si nous croisons la génétique d’une DucksFoot avec une plante « normal », il y aura un quart de la descendance qui conservera ce trait.

Cannabis tentaculaire

Ce type d’altération génétique est très peu fréquente, et se trouve uniquement sur certaines familles de sativas tropicales cultivées dans des zones très humides, où les plantes atteignent des tailles gigantesques et développent une multitude de branches latérales recouvertes de têtes.

Quand cela arrive, les branches de la plante s’approchent du sol encouragée par le propre poids des têtes au lieu de s’efforcer de retrouver leur position verticale, à la recherche désespérée d’un point d’ancrage, elle pourra développer des racines au niveau des pointes qui touchent le sol.

Cela permet à la plante de profiter davantage de vigueur, étant donné qu’elle possède plus de racines, elle est capable de mieux s’alimenter et d’être plus discrète, lui donnant une structure arbustive et atypique, elles satisferont les amateurs de variétés de cannabis très productives.

Cannabis albinos ou qui présente des panachures

Cannabis Albinos – Lubema (Arcuma)

Cannabis Albinos – Lubema (Arcuma)

Ces mutations sont similaires, dans les deux cas nous pouvons observer une décoloration des feuilles ou des têtes.

Concrètement, quand les plantes présentent de l’albinisme, nous pouvons voir que ces tissus sont de tons blancs ou très pâles, à cause d’un manque de pigmentation causé par une déficience génétique, et/ou potentialisé par des causes environnementales.

L’aspect des plantes est aussi curieux qu’attractif, le blanc intense contraste avec le brillant des trichomes de cannabis, et donne l’impression que les plantes sont complètement congelées.

Au contraire, avec les panachures, nous pouvons voir que les feuilles possèdent deux couleurs en formant des patrons de pigmentation réellement étranges, étant donné que les gènes chargés de les exprimer se montrent de façon distinctes.

Cela produira des feuilles moitié obscures, moitié vertes claires, ou des zones de la plante avec des couleurs «normales», alors que d’autres ont des tonalités plus pâles, ce qui vraiment agréable à observer.

Panachures – Cannabisguru (Arcuma)

Panachures – Cannabisguru (Arcuma)

Ces mutations n’apportent aucun avantage pour le cultivateur, mais elles peuvent être un inconvénient pour des plantes très albinos ou avec une grande décoloration, elles auront en effet moins de chlorophylle ce qui limitera leur capacité à réaliser la photosynthèse, ce qui peut freiner la croissance et limiter la production, ou même empêcher que les plantes se développent et mûrissent correctement.

Graines poly-embrionnaires ou «jumelles»

Il s’agit de l’un des phénomènes les plus agréables à expérimenter, d’une seule graine nous obtiendront deux plantules (ou même trois), c’est-à-dire, que nous obtiendrons deux plantes d’une seule graine. Que demander de plus ?

Il ne s’agit pas réellement d’une mutation, étant donné qu’il n’y a pas d’altération génétique. L’une des plantules est le fruit du mélange génétique du pollen du père et de l’ovule de la mère, et l’autre se développe directement d’un autre ovule maternelle, produisant un clone de la mère. C’est-à-dire que le résultat obtenu avec la deuxième plante sera la même que si nous cultivions une bouture de cannabis de la plante mère.

Si nous les traitons bien et que nous les séparons avec soin, nous obtiendrons deux plantes saines et fortes, ce qui doublera notre récolte.

Graine poly-embrionnaire – Lubema (Arcuma)

Graine poly-embrionnaire – Lubema (Arcuma)

Comme nous pouvons le voir, le cannabis est une plante aux nombreux visages, et ils sont tous surprenants. Si nous la cultivons avec soin, nous aurons beaucoup de plaisir en même temps que nous pourrons apprendre des choses incroyables …. Il ne reste plus qu’à cultiver!

Connaissez-vous un autre type de mutation? Partagez vos connaissances sur le cannabis et écrivez-nous!
La lecture des articles publiés par Philosopher Seeds est réservée aux clients majeurs. En France, la majorité est établie à 18 ans. Consultez votre législation et respectez-la. Philosopher Seeds est une société espagnole régie par la législation espagnole et ne peut, en aucun cas, être tenue responsable d'un mauvais usage ou du non-respect des lois et des réglementations propres à chaque pays, par rapport aux articles publiés sur son Blog. Nous vous rappelons que la culture de graines de cannabis sur le territoire français est fortement interdite par la loi. Nous n’encourageons nullement notre clientèle à enfreindre la loi et ne sommes en aucun cas responsables de l'usage que vous en ferez.


Commentaires et questions sur Mutations génétiques du cannabis

  • Bastos

    Super reportage vraiment rares et intéressant ! Et excellent Blog dans l’ensemble

    • Jerome López

      Bonjour Bastos, merci beaucoup pour votre soutien et votre confiance

      A bientôt

  • Fabio

    Article très intéressant sur un sujet rarement abordé. Merci.

    • Jerome López

      Bonjour Fabio et merci beaucoup pour votre soutien

      A bientôt

  • Alexandre

    Excellent article je sais maintenant que j’ai un plant polyploïde( je vais pouvoir la placer ça fera genre lol)
    Petite question bête;ce même plant est vraiment énorme, (black bomb), et je le trouve pas prêt d’où cette question:
    Les photos des variétés sont elles des photos de plant à maturité ?
    Car il leur ressemble beaucoup (excepté la dernière photo).
    Je sais question bête mais je la tente
    Bon confinement

    • Jerome López

      Bonjour Alexandre,

      Si la question est : « Est-il possible que la plante polyploïde ait une floraison plus longue par rapport au autres exemplaires de la même variété ? » oui, c’est tout à fait possible.
      Les photos viennent de sources externes, mais pour la plupart il ne s’agit pas de plante a maturité.

      A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Dinafem
  • Barney's Farm
  • Dutch Passion
  • Sensi Seeds
  • Sweet Seeds