Web réservé aux majeurs de plus de 18 ans

Graines de cannabis

Les erreurs les plus communes dans la récolte du cannabis

Parmi tous les moments agréables de la culture de cannabis, le moment de la récolte est sans aucun doute le plus spécial et émouvant. Cette émotion est souvent accompagnée de beaucoup de sérénité, grâce à la tranquillité que nous procure le fait de récolter les plantes, en particulier en culture extérieur, où celles ci peuvent être exposées aux intempéries et aux regards indiscrets.

Des situations comme celle ci, ou d’autres, comme la simple impatience de terminer la culture peuvent précipiter la récolte, qui se fait alors prématurément, avant le point optimal de maturation de la plante. La hâte est mauvaise conseillère, elle peut disperser l’attention et faire commettre des erreurs, et pour décider de quand récolter une plante rien ne vaut la patience et l’observation.

Les erreurs les plus communes en récoltant sont généralement liées à la maturation de la plante, mais d’autres sont moins flagrantes, mais tout aussi importantes pour obtenir, ou non, une récolte de bonne qualité puis, ensuite, un bon séchage et affinage du cannabis pour obtenir un produit de la meilleure qualité.

Récolte et manucure de la variété de cannabis Fruity Jack

Récolte et manucure de la variété de cannabis Fruity Jack

Connaissez-vous le temps de floraison de la variété que vous cultivez?

Une erreur fréquente est de ne pas disposer d’assez d’informations sur la plante que nous allons cultiver. Il est fondamental de savoir quelle variété de cannabis nous cultivons, disposer d’informations nous permettra de connaître des détails comme le cycle de croissance, de floraison et de maturation de la plante. Les variétés commerciales produites par les banques de graines proposent ainsi toujours des informations sur leurs variétés, parmi les quels le temps de floraison et la date de récolte en extérieur.

Parmi les informations concernant les variétés autoflorissantes le temps total est exprimé en jours, de la germination de la graine à la récolte. Cette durée totale de la culture est toujours approximative et c’est la même chose pour les cultures en intérieur comme en extérieur. Selon la période de l’année à laquelle est réalisée la culture en extérieur, pour des raisons d’environnement, la culture peut être un peu plus longue qu’annoncé dans les informations de la variété.

À l’inverse, on observe une différence chez les variétés féminisées photodépendantes entre la culture en intérieur et la culture en extérieur. Pour la culture en intérieur est indiquée en jours la durée la phase de floraison, c’est-à-dire la durée entre le passage de la photopériode de croissance (18/6) à celle de floraison (12/12) jusqu’à la récolte de la plante de cannabis.

Pour les cultures en extérieur, les indications pour le temps de culture des variétés féminisées photodépendantes se réfèrent à une date de récolte approximative de la plante. Cette différence avec les cultures en intérieur est simple, les plantes photodépendantes en extérieur sont soumises au cycle solaire des différentes saisons. Selon la variété de la plante, pour l’hémisphère Nord, ces dates de récolte sont généralement comprises entre fin Août et fin Octobre, dans l’hémisphère Sud les dates de récolte sont, pour leur part, généralement comprises entre fin février et fin avril.

La couleur marron des pistils des fleurs de cannabis

Un des aspects auxquels se fient les cultivateurs de cannabis pour décider quand récolter le cannabis est l’aspect et la couleur des pistils. Il est d’usage de dire que lorsque 75-80% des pistils des fleurs de marijuana sont marrons, la plante est mûre et peut être récoltée.

Ceci peut être correct si combiné avec d’autres facteurs ou signaux donnés par la plante concernant sa maturation. Cette unique observation pourrait se traduire par une récolte trop précoce, l’oxydation des pistils pouvant provenir d’autres facteurs environnementaux ou de culture.

Les pistils marron des têtes de cannabis ne garantissent pas que la plante est mûre

Les pistils marron des têtes de cannabis ne garantissent pas que la plante est mûre

Dans les cultures indoor les changements brusques d’humidité ou les manques d’arrosage peuvent faire prendre une couleur marron aux pistils, de même qu’une température élevée dans l’espace de culture. Dans les cultures en extérieur la pluie et le vent peuvent oxyder prématurément les pistils sans que la plante soit mûre et prête à être récoltée.

Ainsi, cette observation des pistils marron des têtes de cannabis doit toujours être combinée à d’autres observations, en particulier celle des trichomes.

Observation des glandes des trichomes et de la couleur de la résine

Les trichomes sont des excroissances d’origine épidermiques présentes sur certains végétaux, les trichomes du cannabis sont principalement présents sur la fleur et sont de type trichomes glandulaires. Les trichomes glandulaires présentent généralement une tête unicellulaire où se concentre la plus grande partie de la résine de cannabis.

Cette résine secrétée par les trichomes prend une forme ressemblant à un champignon, sur lesquels nous pourrons observer la couleur de la résine, qui est la piste la plus fiable pour déterminer le degré de maturité des plantes. Pour bien observer ces glandes de résine, nous aurons besoin d’un microscope ou d’une loupe d’au moins 5x.

Trichomes avec résine transparente, cette Cheesy Auto n’est pas encore mûre

Trichomes avec résine transparente, cette Cheesy Auto n’est pas encore mûre

La piste principale pour reconnaître le moment de maturation optimal est la couleur de la résine contenue dans ces trichomes. La couleur est d’abord transparente, puis devient opaque et progressivement blanc laiteux, avant de finalement prendre une couleur ambrée.

La couleur transparente de la résine indique que la plante n’est pas mûre. Lorsqu’elle devient opaque, et prend une couleur blanc – laiteux, la plante est en train de mûrir. Certains cultivateurs choisissent ce stade de maturité pour récolter, la résine, à ce stade, produisant un effet plus High et euphorique.

En peu de jours, la résine des trichomes commence à s’oxyder et prendre la couleur ambrée, assimilée par les cultivateurs comme signe de maturité de la plante. C’est un autre moment choisi par les cultivateurs pour récolter. Dans cette phase finale de la maturation le cannabis aura un effet plus sensoriel et relaxant.

Trichomes où la résine commence à s’oxyder prenant la couleur ambrée caractéristique indiquant que la plante est mature.

Trichomes où la résine commence à s’oxyder prenant la couleur ambrée caractéristique indiquant que la plante est mature.

Avant de récolter, que nous choisissions le moment où la résine est laiteuse, ou celui où elle est oxydée et de couleur ambrée, nous devrons nous assurer que la plante présente au moins 75% de trichomes de la couleur souhaitée.

Arrêter d’apporter des engrais au cannabis avant la récolte

Une étape clé pour obtenir une récolte de qualité est d’arrêter les apports en engrais pendant les 15 derniers jours de la culture. Arroser à l’eau seule permettra d’éliminer les restes d’engrais et de sels minéraux accumulés dans le substrat pendant la culture.

Cette action nommée rinçage des racines permet en effet de rincer et dissoudre les engrais et restes d’insecticides – fongicides appliqués pendant la culture. Nous évitons ainsi que ces résidus n’atteignent les fleurs, et donnons assez de temps à la plante pour éliminer l’accumulation d’engrais, préservant la saveur et la qualité finale de la résine.

Après un rinçage complet les plantes devraient ressembler à cette Orange Candy qui est prête pour la récolte

Après un rinçage complet les plantes devraient ressembler à cette Orange Candy qui est prête pour la récolte

L’effet le plus visible de ce processus est la couleur jaune que prennent progressivement les feuilles de la plante, de bas en haut. Le meilleur moment pour récolter, une fois que l’on a arrêté les engrais et rincé le substrat, est lorsque tombent les feuilles des parties basses de la plante et que celle ci est plus jaune que verte.

Comment couper la plante de cannabis

Pour récolter la plante nous devrons choisir entre 3 types de coupe: la plante entière, les branches de la plante ou les fleurs (têtes). Si la plante est de petite taille ( 50 – 150 cm) nous pouvons couper la plante entière en coupant à la base du tronc.

Pour l’opération nous pourrons utiliser une petite scie ou un sécateur pour couper facilement le tronc. Il sera facile de trouver un espace pour pendre la plante la tête en bas avec ce type de volume. Pour un bon séchage nous pourrons couper les grandes et moyennes feuilles.

Lorsque les plantes de cannabis sont grandes, mieux vaut couper les branches pour obtenir une structure aérée pour le séchage

Lorsque les plantes de cannabis sont grandes, mieux vaut couper les branches pour obtenir une structure aérée pour le séchage

Si les plantes sont grandes ou très grandes (1,60m ou plus) il sera plus difficile de trouver un espace nous permettant de bien réaliser le séchage du cannabis, la meilleure option sera ainsi de couper les branches une par une. Nous devrons couper la branche au plus près du tronc, et nous enlèverons les grandes et moyennes feuilles avant le séchage.

L’accessoire idéal pour cette opération de coupe des branches seront des ciseaux de taille, qui, comme précédemment, ont assez d’envergure pour appliquer une coupe propre sans effort. Nous avons ensuite deux options pour le séchage, en suspendant les branches, ou en utilisant un filet de séchage assez large et aéré pour y placer les branches sans qu’elles ne se touchent.

La troisième option consiste à couper les têtes, elle est ainsi plus laborieuse: nous séparerons les fleurs en retirant un maximum de feuilles. Cette méthode a l’avantage de permettre de sécher l’herbe sous une forme prête à être mise en bocal pour l’affinage, accélérant un peu le processus par rapport aux deux autres techniques, avec lesquelles nous devrons, après le séchage, séparer et manucurer les fleurs avant leur conservation.

Un séchoir en filet est une bonne option pour sécher les grappes de fleurs de cannabis

Un séchoir en filet est une bonne option pour sécher les grappes de fleurs de cannabis

Pour cela nous observerons d’abord la plante, si elle est petite nous pourrons séparer les fleurs directement sur la plante, si elle est plus grande il sera plus pratique de séparer les branches et d’y prélever les fleurs. Des bons ciseaux de taille seront encore une fois l’outil idéal. Avec ce type de récolte du cannabis le séchage doit se faire sur un filet de séchage ou autre type de séchoir. Pour un bon séchage les fleurs doivent être bien réparties sur le filet, et non entassées, pour une bonne circulation de l’air et de l’humidité.

Ainsi, en prenant en compte ces différents facteurs avant de récolter, nous nous approcherons fortement du point de maturation optimal des plantes, pour une production de têtes de la meilleure qualité.

À bientôt et belles récoltes à vous!

La lecture des articles publiés par Philosopher Seeds est réservée aux clients majeurs. En France, la majorité est établie à 18 ans. Consultez votre législation et respectez-la. Philosopher Seeds est une société espagnole régie par la législation espagnole et ne peut, en aucun cas, être tenue responsable d'un mauvais usage ou du non-respect des lois et des réglementations propres à chaque pays, par rapport aux articles publiés sur son Blog. Nous vous rappelons que la culture de graines de cannabis sur le territoire français est fortement interdite par la loi. Nous n’encourageons nullement notre clientèle à enfreindre la loi et ne sommes en aucun cas responsables de l'usage que vous en ferez.


Commentaires et questions sur Les erreurs les plus communes dans la récolte du cannabis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Dinafem
  • Barney's Farm
  • Dutch Passion
  • Sensi Seeds
  • Sweet Seeds