Web réservé aux majeurs de plus de 18 ans

Graines de cannabis

Manuel de culture

Comme nous l’avons vu dans notre article sur la microvie dans le sol, une symbiose complexe se créée entre les racines des plantes et une série de micro-organismes et d’autres animaux, participant ainsi à la fameuse chaîne alimentaire. Grâce à cette vie microbienne le processus de développement de la plante est accéléré, comme c’est le cas, par exemple, pour l’absorption de
nutriments ou le développement racinaire lui-même. Mais les avantages de l’utilisation de bactéries et de champignons bénéfiques ne s’arrête pas là, ils représentent en effet une excellente défense préventive face à différents pathogènes, comme peuvent l’être d’autres champignons comme le botrytis ou le pythium.

Aujourd’hui nous allons approfondir le monde passionnant de la microvie qui se cache dans le substrat de nos cultures, en voyant aussi bien les principaux champignons bénéfiques que nous pouvons trouver pour nos plantes que les différentes manières de stimuler et d’augmenter leur présence et leur reproduction dans le milieu de culture.

Un sol sain est synonyme de croissance exubérante

Un sol sain est synonyme de croissance exubérante

Lire d'avantage...

Parmi tous les moments agréables de la culture de cannabis, le moment de la récolte est sans aucun doute le plus spécial et émouvant. Cette émotion est souvent accompagnée de beaucoup de sérénité, grâce à la tranquillité que nous procure le fait de récolter les plantes, en particulier en culture extérieur, où celles ci peuvent être exposées aux intempéries et aux regards indiscrets.

Des situations comme celle ci, ou d’autres, comme la simple impatience de terminer la culture peuvent précipiter la récolte, qui se fait alors prématurément, avant le point optimal de maturation de la plante. La hâte est mauvaise conseillère, elle peut disperser l’attention et faire commettre des erreurs, et pour décider de quand récolter une plante rien ne vaut la patience et l’observation.

Les erreurs les plus communes en récoltant sont généralement liées à la maturation de la plante, mais d’autres sont moins flagrantes, mais tout aussi importantes pour obtenir, ou non, une récolte de bonne qualité puis, ensuite, un bon séchage et affinage du cannabis pour obtenir un produit de la meilleure qualité.

Récolte et manucure de la variété de cannabis Fruity Jack

Récolte et manucure de la variété de cannabis Fruity Jack

Lire d'avantage...

Pourquoi cultiver du cannabis en monoculture?

A cause de la limitation de l’espace lors d’une culture en extérieur, il peut sembler un peu absurde de cultiver un seul type de plante. Dans la culture de cannabis, pour différentes raisons, l’option de la monoculture est généralement appliquée, laissant de côté la richesse et les avantages d’intégrer le cannabis au sein d’une polyculture de légumes, de plantes aromatiques et de fleurs.

Les plantes de cannabis s’adaptent parfaitement aux cultures de légumes, que ce soit dans un environnement rural ou urbain. Partager l’espace de culture avec d’autres végétaux permet d’obtenir des avantages qui peuvent profiter au cannabis sous différentes formes.

Au-delà des bénéfices évident au niveau de la variété des produits obtenus lors d’une polyculture, il faut également ajouter les bénéfices directes sur le cannabis cultivé en polyculture. Cela peut jouer un rôle sur des aspects aussi importants que le contrôle des parasites et des maladies, la fertilisation, la production et la qualité finale de la récolte.

Plantes de cannabis camouflées entre des plantes aromatiques. Elles peuvent également aider à dissiper les odeurs.

Plantes de cannabis camouflées entre des plantes aromatiques. Elles peuvent également aider à dissiper les odeurs.

Lire d'avantage...

Une terre en bonne santé est une terre productive

Une récolte en pleine santé en terre est un sol riche. La santé d’un substrat peut se mesurer par la diversité des organismes et micro-organismes qui le compose. Ces habitants microscopiques du sol, aussi bien les champignons que les bactéries qui établissent toute une série de relations avec la plante essentielles pour mener à bien une récolte de cannabis.

Dans tous les substrats ces micro-organinismes bénéfiques doivent être maintenus et même favorisés Il est essentiel de trouver l’équilibre pour son support de culture. Equilibre qui nous donnera les conditions optimales pour le développement de nos plantes. Tous ces microbes du sol vivent une relation symbiotique avec les plants pour pour former la chaîne alimentaire.

Organisme et micro-organismes composant la chaîne alimentaire du sol

Organisme et micro-organismes composant la chaîne alimentaire du sol

Lire d'avantage...

Qu’est qu’une variété pure ou dite Landrace

Une Landrace, ou variété pure est une variété de cannabis native d’une région bien spécifique s’étant adaptée de génération en génération à son environnement, ainsi elle a conservée son génotype resté inaltéré car isolée des autres variétés.

Le cannabis est une plante très ancienne ( probablement originaire des chaînes de l’Himalaya) et cultivé depuis des milliers d’années, aussi bien pour ses qualités récréatives, ses propriétés médicinales et son utilisation industrielle, dans l’alimentation. Passé les siècles et selon la latitude de culture le cannabis s’est adapté à différents climats, plus particulièrement dans la zone inter-tropicale et beaucoup d’autres endroits tempérés du globe.

La récolte du cannabis reste une tradition dans de nombreuses régions du monde

La récolte du cannabis reste une tradition dans de nombreuses régions du monde

Lire d'avantage...

Les plantes de cannabis ont besoin d’une nutrition complète et équilibrée pour développer tout leur potentiel. La plupart des fertilisants pour marijuana sont composés par une série de macro et microéléments nécessaires pour une croissance correcte et la formation des bourgeons floraux. L’absence ou l’excès de certains de ces éléments provoqueront un ralentissement du développement de la plante, qui montrera rapidement des symptômes, que ce soit en phase de croissance ou de floraison.

Normalement, à l’acquisition d’un fertilisant, nous pouvons voir les lettres N-P-K accompagnées de numéros. Ils nous indiquent la quantité d’Azote (N), de Phosphore (P) et de Potassium (K) présents dans le fertilisant, les trois éléments principaux dont se nourrissent les plantes (macro nutriments). Cependant, la classification de macro et micro nutriments varie d’une source à l’autre, c’est pourquoi certaines incluent également le Calcium (Ca), le Magnésium (Mg) et le Soufre (S) comme macro nutriments.

Dans cet article, nous verrons quels sont les symptômes de la plante en cas d’excès ou de carence de chacun des 6 éléments, que nous considèrerons comme macronutriments. Rappelez-vous aussi que les variétés de marijuana ont des besoins différents, tant en demande de ces nutriments qu’en résistance à leur excès, c’est pourquoi nous pouvons rencontrer des plantes particulièrement sensibles, par exemple, à un excès d’azote, ou qui ont tendance à demander un plus grande quantité de cet élément que d’autres.

Une plante bien alimentée grandira saine et exubérante

Une plante bien alimentée grandira saine et exubérante

Lire d'avantage...

La clé permettant d’obtenir une culture de qualité maximale, commence comme toujours, par le choix de la variété de marijuana à cultiver. Il est important d’avoir sous la main une bonne plante mère, grâce à laquelle nous disposerons du nombre de clones nécessaires pour réaliser la culture. De nos jours, il est possible de choisir des variétés à forte production qui permettent d’obtenir une récolte très abondante. Il est également possible de choisir des variétés hautement psychoactives avec des pourcentages de THC et CBD très élevés. Philosopher Seeds compte un grand nombre de plantes très particulières, parmi lesquelles vous pouvez faire un choix et profiter de leurs qualités spéciales.

Philosopher Seeds

Boutures de marijuana

Lire d'avantage...

Dans un précédent article, nous vous avions présenté un ravageur redoutable, le tarsonème du cannabis sur une culture d’Amnesika 2.0. Nous allons ici vous présenter sa cousine, non moins coriace, l’araignée rouge.

Intéressons nous donc à cet autre nuisible en l’observant à l’assaut d’une culture d’ Orange Candy / Naranchup en plein été de l’un de nos clients et apprenons à mieux connaître notre ennemi.

Philosopher Seeds

Invasion d’araignées rouges sur du cannabis

Lire d'avantage...

Le botrytis (Botrytis Cinerea), aussi connu sous le nom de pourriture grise, est un champignon qui attaque un grand nombre de plantes, puisque l’on estime que plus de 200 espèces différentes peuvent être infectées. Avec l’oïdium, c’est l’un des champignons les plus fréquents dans les cultures de cannabis en extérieur, c’est pourquoi, lorsque le début de floraison approche, il est utile et indispensable de savoir comment éviter son apparition dans notre jardin. Si le cultivateur est négligeant, et que les conditions de reproduction sont adéquates, une infection de botrytis peut ruiner une récolte en peu de jours, précisément au moment où les plantes atteignent leur plein développement.

Le botrytis peut se reproduire sexué et asexué, s’alimentant des tissus de la plante hôte. Il existe 22 espèces et un hybride dans le genre : Botryotinia, celui qui nous intéresse dans cet article (Cinerea), et qui est utilisé sur certaines vignes afin de produire des vins nobles d’excellente qualité, puisque ce champignon permet d’augmenter les taux de sucre dans le raisin, et améliore les qualités organoleptiques du vin élaboré à partir de celui-ci. Nous verrons par la suite comment l’identifier, le prévenir et le traiter.

Philosopher Seeds

Botrytis cinerea (Photo: Marc Bolda, UCCE)

Lire d'avantage...

L’hydroponie (du grecque ὕδωρ [hýdōr] = ‘eau’, et πόνος [ponos] = ‘travaux’, ‘travail’) est une méthode de culture qui, malgré ce que vous pourriez croire, existe depuis plusieurs siècles, des preuves ayant démontré que les aztèques ou les romains utilisaient déjà cette technique, dans leurs champs de culture et leurs jardins botaniques. Probablement, les aztèques furent les premiers à utiliser cette méthode de manière efficace, et l’étude de cette technique date de 382 A.C. Mais… ? Qu’est ce exactement que l’hydroponie?

Nous entendons par hydroponie – Aussi connue comme culture hors sol – le fait de cultiver des plantes dans un milieu inerte (stérile) ou directement dans une solution minérale, qui nourrit nos plantes. Ainsi, dans les deux cas, les plantes reçoivent les nutriments par l’intermédiaire de l’eau (d’une solution nutritive) et non du substrat dans lequel elles sont hébergées. Nous verrons ensuite quels sont les milieux de culture les plus utilisés en hydroponie, et comment adapter cette technique à la culture de cannabis.

Pour cultiver avec cette méthode de culture, nous recommandons des souches de taille plus courte, car en hydroponie, elles ont tendance à s’étirer plus qu’en terre. Philosopher Seeds recommande la culture des variétés suivantes, afin d’obtenir des récoltes homogènes, même à partir de graines : Black Bomb, Heaven’s Fruit, Tropimango, Sugar Pop, Orange Candy et Guava Berry Kush.

Philosopher Seeds

Splendide tête cultivée en coco

Lire d'avantage...
  • Dinafem
  • Barney's Farm
  • Dutch Passion
  • Sensi Seeds
  • Sweet Seeds